Le marketing social


Le marketing social est une discipline qui a connu formellement ses débuts  en 1971, avec la publication de « marketing social: une approche prévue pour le changement social » dans le Journal of Marketing par des spécialistes du marketing, Philip Kotler et Gerald Zaltman [Kotler, Philip et Eduardo L. Roberto. Social Marketing, 1971.]

Dans un article publié dans l’encycolpédie numérique Wikipedia, on définit la notion de marketing social comme étant  »l’application des techniques et des outils du marketing commercial à des milieux relevant de problématiques sociales, environnementales ou culturelles ». En tant que discipline, le marketing social trouve très vite son champ d’application de prédilection : le développement des comportements sociaux. En effet, le marketing social peut être appliqué à promouvoir, par exemple, le mérite des bonnes habitudes telles pratiquer du sport, cesser de fumer, manger sain, donner du sang ou tout simplement relaxer. C’est ainsi que plusieurs gouvernements, associations, regroupements, etc. ont su s’inspirer du marketing social dans l’élaboration de leurs stratégies de marketing.

L’usage des techniques du marketing social trouve son paroxysme dans les campagnes de sensibilisation visant à promouvoir tel ou tel  »bon »comportement social. Au Québec et au Canada, par exemple, il suffit de penser à des campagnes telles La semaine québécoise pour un avenir sans tabac (http://www.cqts.qc.ca/sqast/ ou La semaine canadienne de l’environnement (http://www.ec.gc.ca/default.asp?Lang=Fr&n=D58BD83C-1)pour comprendre l’importance de l’application  du marketing social au sein du processus de développement durable.

Espérant donc améliorer la qualité de vie des individus, le marketing social cherche surtout à se démarquer du marketing tout court. Ce dernier étant associé au développement effréné de la société matérialiste dite de (sur)consommation. Réussira-t-il toujours à maintenir cette différence? C’est ce que l’avenir des pratiques sociales nous démontrera.

6 réflexions sur “Le marketing social

  1. Aujourd’hui l’heure est à la communication responsable et en ce sens, le marketing social tel que vous le définissez prend toute son ampleur.
    Mais je le conçois aussi, le marketing social (comme le marketing participatif d’autre part) se justifie aujourd’hui en ce qu’il permet de se distinguer de la concurrence et de créer de la sympathie, de la proximité avec l’entité communicante.

    1. Je suis votre raisonnement : le marketing social (participatif dont vous parlez) est plus que jamais à l’ordre du jour. À l’ère des réseaux, les communautés de pratique sauront se servir des médias sociaux afin de créer de véritables canaux de transmission d’une culture que je qualifierais de  »savoir-vivre-ensemble ». Reste à savoir, comme il est postulé dans l’article, si l’avenir de ces pratiques restera ou non à l’ordre du jour et pour combien de temps.

      1. effectivement la question se pose bien ici. Pour ma part, j’aime à me dire que la communication est à un virage de son évolution et que nous tendons, petit à petit vers une communication plus sociale, plus responsable. Bref, rendez-vous dans 10 ans pour un bilan en bonne et due forme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s