IRCAM1

Mon intervention à l’Institut Royal de la culture amazighe


Les TIC au service de l’enseignement de l’Amazighe (Le but de mon invitation par l’Institut Royal est d’animer des ateliers et de participer au colloque sur les TIC en enseignement de la langue et de la culture amazighes).

Les deux dernières décennies ont connu un développement fulgurant des technologies de l’information et de la communication (TIC). S’il est un domaine où leur présence se fait sentir, c’est bel et bien en éducation. L’enseignement de la langue amazighe n’est pas en reste. Soucieux de l’impact majeur des TIC en matière d’apprentissage des langues émergentes, le Centre de la Recherche Didactique et des Programmes Pédagogiques (CRDPP) affilié à l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a organisé un colloque sous le thème Nouvelles Technologies Éducatives pour l’Enseignement apprentissage de l’amazighe les 19 et 20 décembre dernier à Rabat.

Cette initiative s’inscrit dans la mission du CRDPP qui consiste en la « production qualitative de documents didactiques et pédagogiques variés » reliés à l’apprentissage ainsi qu’à la promotion de l’amazighe. On le sait maintenant, l’enseignement de l’amazighe dans le système éducatif marocain a déjà été entamé depuis la rentrée scolaire 2003-2004.

Ce fut en grande partie grâce aux efforts de l’IRCAM (créé en 2002) dont la mission consiste non seulement à renforcer la présence de la culture amazighe mais aussi de « poursuivre son intégration dans le système éducatif » et de « proposer les politiques à même de renforcer la place de l’amazighe dans l’espace social et culturel, dans les médias nationaux et dans les affaires locales ».

Aujourd’hui, les chercheurs de l’IRCAM veulent offrir plus! L’objectif du colloque est d’inviter les principaux acteurs à conjuguer leurs efforts pour tirer le maximum de profits des TIC et mettre ainsi ces dernières au service de l’apprentissage de l’amazighe. En tout, une vingtaine de chercheurs issus des milieux de l’éducation, de la culture, de la politique et des communications se sont penchés sur la problématique d’intégration des TIC en enseignement de l’amazighe : le potentiel du télé-apprentissage comme outil de rapprochement pour les régions éloignées, la formation des enseignants, le développement de l’infrastructure, l’allocation de budgets et la mise sur pied de modèles d’intégration appropriés sont quelques-uns des sujets débattus au cours du colloque.

Ma contribution était pour le moins réjouissante puisqu’elle m’a permis de présenter un des modèles pragmatiques d’intégration des TIC en enseignement, mais également d’animer des ateliers sur le potentiel du télé-apprentissage.

En effet, lors de ma communication, j’ai d’abord exposé le résultat de mes recherches sur l’usage des technologies au Carrefour de l’information de l’Université de Sherbrooke. À travers ce modèle, les collègues ont pu constater l’importance des études sur les usages pour la réussite de chaque projet d’intégration des TIC en enseignement.

L’approche postule que l’utilisateur soit au centre du succès ou de l’échec des initiatives entreprises à ce chapitre. Dans le cas de l’amazighe, l’attention a particulièrement été mise sur la formation des enseignants ainsi que sur le développement de la pensée critique des apprenants face à l’utilisation des technologies dans le curriculum.

Les discussions ont été fructueuses lors des ateliers : les participants ont esquissé les grandes orientations qu’il faudra entreprendre pour mener avec succès l’intégration des TIC dans l’enseignement de l’amazighe.

Parmi les recommandations retenues, on trouve l’implication des différents acteurs politiques, sociaux, culturels et éducationnels; la convergence des multiples supports (informatiques, audiovisuels et imprimés) dans l’enseignement; la normalisation de l’alphabet (tifinagh); l’encouragement des initiatives des différents acteurs de la société civile, etc.

En définitive, le colloque était l’occasion de rassembler les chercheurs autour de la question amazighe dans un climat de concertation, de réflexion et de partage. Une expérience passionnante qui annonce, pour l’Amazighe, un avenir culturel et éducationnel des plus prometteurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s