img-20150130-wa0046_resized1.jpg

Much Ado about Nothing. مالي أسمع جعجعة و لا أرى طِحْناً؟


Certains jobards, enflammés par le déroulement tragique des soulèvements populaires auxquels assistent nos pays arabes, dont le véritable effet n’a d’égal que l’immense chaos dans lequel sont plongés nos peuples démunis, me demandent ce que je pense de ce qu’il est vicieusement convenu d’appeler le « printemps arabe ». Ma réponse? Much Ado about Nothing, Shakespeare l’a si bien résumé. Quoique je préfère la sagesse de l’analphabète arabe qui professait il y a des milliers d’années avant Shakespeare: ة »مالي أسمع جَعْجَعَة و لا أرى طِحْناً؟!»ة

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s