Communication-de-crise-3-Agence-Yourastar

Comment gérer une crise: conseils d’un astronaute


En lisant ce matin le magazine scientifique SCI-TECH diffusé par la chaîne Euronews, notamment dans sa rubrique « L’académie des astronautes », je me suis inspiré de l’entrevue accordée au Magazine par l’astronaute britannique Tim Peak, le premier astronaute britannique à effectuer un voyage vers la station spatiale internationale ISS, qui aura lieu le 15 décembre prochain.

À la question: « Qu’arriverait-il si les choses n’allaient pas comme prévu?», j’ai tout de suite pensé que cette question aurait un lien direct avec une autre du même  genre: « Comment gérez-vous une crise? » Car, à mon avis, c’est aussi cela une crise: un imprévu, une rupture, bref, une perturbation dans l’état  « normal » des choses. Voici la réponse de l’astronaute:

L’une des choses les plus dures pour un astronaute, confie-t-il, c’est d’apprendre à être efficace et à savoir s’adapter. Si quelque chose tourne mal à bord de la Station, il y a beaucoup de gens qui ont énormément réfléchi et passé du temps sur la manière dont on doit réagir à différents scénarios,” ajoute-t-il.

Voilà donc une première attitude – à la fois spontanée et réfléchie: savoir s’adapter à l’imprévu sans hésiter à demander l’avis des gens expérimentés. L’objectif immédiat consite à être efficace et résoudre le problème le plus rapidement possible.

En lisant la réponse de l’astronaute, j’avais envie de lui demander ceci : Bien, Mister Peak, on va suivre votre précieux conseil. Mais, juste une dernière question banale, à la manière de l’incohérent Detective Colombo: Et si la crise s’aggravait? Et si on avait épuisé toutes nos énergies sans que l’avis des gens d’expérience ne nous soit d’aucun secours? Que devrions-nous faire à ce moment-là?

Le malin Mister Peak semble bien formé à ce type de questions…aussi. Voici ce qu’était sa réponse:

Si par exemple, un débris heurte la Station et fait un trou dans ses parois, on doit identifier le module touché le plus rapidement possible et l’isoler pour éviter que toute la Station ne se dépressurise, explique l’astronaute avant de conclure : Si on n’y arrive pas, quand la situation commence à devenir dangereuse, on évacue la Station, on se réfugie dans notre vaisseau Soyouz, on le désamarre et on retourne sur Terre.

Laisser tomber et retourner sur terre. Voilà ce qu’en termes de gestion de crise, on pourrait appeler: L’ultime recours.

S’il n’y a plus rien à faire, cessez de vous épuiser pour rien; quittez le problème et, les plus important, n’hésitez pas à repartir à zéro.

Partir sur de nouvelles bases, plus solides et mieux réfléchies, vous aidera au moins à sauver votre peau en temps de crise si vous réalisez que la crise est en train de dévorer votre esprit. Et puisque  vous avez fait tout ce qu’il était de votre pouvoir afin d’éviter le pire, mais sans succès, ne pensez pas que c’est un échec, mais plutôt…une demi-réussite. La prochaine fois, faites en sorte que ce soit une réussite pleine.

En résumé, quand on est amené à gérer une crise, voici les étapes que je retiens de ce qui précède :

  1. savoir s’adapter;
  2. être efficace (droit au but);
  3. demander conseil aux gens expérimentés;
  4. isoler le vrai problème du reste;
  5. éviter le pire et abandonner;
  6. apprendre de ses erreurs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s